Notre Partenaire 


Histoire
Imprimer Envoyer

 

Le Tours Football Club est un club de football français fondé en 1919.

  • 1919 : fondation de l'AS Docks du Centre
  • 1921 : le club est rebaptisé AS du Centre
  • 1933 : le club est rebaptisé ASPO Tours
  • 1945 : le club est rebaptisé AS du Centre
  • 1951 : le club est rebaptisé FC Tours
  • 1978 : le FC Tours devient professionnel
  • 1993 : le club est rebaptisé Tours FC
  • 2006 : le club redevient professionnel
     

PALMARES
DIVISION 2 : 1980 (Gr.A), 1984 (Gr.B)
Division 3 Gr. Centre : 1989
Division 4 Gr. Centre: 1979
DH Centre : 1923, 1924, 1925, 1926, 1927, 1928, 1930, 1932,1949, 1952, 1960, 1965, 1968, 1973, 1997 (équipe 2), 2013 (équipe 2)
Champion CFA, 1997
Champion CFA 2, 2009
Demi-finaliste coupe de France: 1982, 1983
Coupe du Centre 1998, 1999, 2000

L'association sportive Docks du Centre devient l'association sportive du Centre (ASC) durant l'été 1921. Champion de la division d'honneur de la ligue du Centre en 1923, 1924, 1925, 1926, 1927, 1928, 1930, 1932 et 1949, l'ASC accède au CFA mais ne s'y maintient pas en achevant la saison 1949-1950 onzième sur douze du groupe Ouest.

Suite à cette relégation, les Docks de France retirent leur soutien au club qui est rebaptisé Football Club de Tours (FCT). Dès 1952, le FCT accède en 32e de finale de la coupe de France après l'élimination au tour préliminaire des professionnels de l'AS Troyes. Fred Aston, 39 ans, fut l'un des grands artisans de cette victoire.

Plusieurs fois champion de division d'honneur (1960, 1965, 1968) sous la présidence de Jean Savoie et ses deux vice-présidents Robert Leprivier et Raymond Villate (qui auront une dizaine d'années durant tenu les rênes du club avec Robert Caquet, Jules Vandooren, Stanilas Dombeck et Guy Bernard comme entraineurs), le FCT n'arrive à nouveau pas à se stabiliser en CFA malgré le soutien du maire de Tours, Jean Royer. Ce dernier, qui prit la présidence du club au milieu des années 1970, donne néanmoins une dimension nationale au club. Promu cette fois-ci en 3e division (groupe Centre-Ouest), le FC Tours de Jacky Manic qui évolue au stade de Grammont, monte directement en 2e division nationale à l'issue de la saison 1973-1974.

Se maintenant de justesse en division 2 en 1974-1975, le FCT va ensuite collectionner les places d'honneur sans pour autant accrocher le podium et les barrages d'accession à la division 1. Jean Royer et les dirigeants de l'époque décident alors de passer professionnel en 1978.

Dès la deuxième saison de professionnalisme, l'accession en première division est atteinte en mai 1980, après un duel face à Rennes au stade de la vallée du Cher puis un match nul décisif à Quimper. Le FCT est alors à son zénith et connaîtra ses plus grands moments dans les années 1980 sous la houlette de l'entraineur Pierre Phelipon et du directeur sportif Yvon Jublot, grâce a quelques joueurs d'exception comme l'attaquant italo-argentin Delio Onnis, le défenseur Serge Besnard, Karim Maroc, Guy Lacombe ou Omar Da Fonseca.

En 1981, toujours fort du soutien du maire de l'époque, Jean Royer, le FC Tours, obtient son meilleur résultat en finissant 11e du classement. Par deux fois, il se hisse en demi-finale de la coupe de France (éliminé à chaque fois par le Paris-Saint-Germain, dont une fois à Rennes aux tirs au but) notamment grâce au flair d'Onnis qui finira par deux fois meilleur buteur du championnat.

La saison suivante, le club est contraint à la descente en D2 après des barrages contre Nîmes. Il ne restera à l'étage inférieur qu'une saison. Sous la houlette d'un nouvel entraineur, Guy Briet, ancien directeur du centre de formation de Saint-Étienne, le FCT termine en tête de son groupe devant le Racing Club de Paris de Jean-Luc Lagardère et est sacré champion de France en 1984, à l'issue d'un match contre l'Olympique de Marseille au stade de la vallée du Cher (victoire 3-2). C'est son premier et unique titre national. La saison suivante est marquée par une cascade de blessures et par quelques ratés dans le recrutement. Tours redescend en deuxième division au printemps 1985.

Le FCT parvient à se stabiliser en deuxième division à partir de 1985, sans toutefois se mêler à la lutte pour la montée. Quelques jolis noms circulent au club à cette période : Olivier Pickeu, Jean-Marc Adjovi-Bocco, le brésilien Walqir Motta et l'argentin Dominguez ; à noter qu’Jean-Jacques Eydelie et Jacques Glassman évolueront ensemble sous le maillot tourangeau en 1988 avant l'affaire VA-OM.

Une gestion hasardeuse précipite le FCT vers le CFA (dépôt de bilan entraînant une double relégation en 1993).

À la fin des années 1990, le club, rebaptisé Tours FC, va retrouver de l'ambition. Présidé par l'homme d'affaire parisien Frédéric Sebag et entrainé par l'ancien défenseur guyanais Albert Falette, il accède au championnat de Ligue 2 en 2006-2007. Ce sera pourtant une saison très difficile pour le TFC qui luttera depuis la première journée pour son maintien. L'arrivée de Tony Vairelles n'y changera rien, le Tours FC est condamné à la relégation au soir de la 34e journée.

En 2008-2009 Tours retrouve la ligue 2 seulement un an après l'avoir quitté.


Source: Wikipedia


Histoire n°1: Bernard BLAQUART Directeur du centre de formation 2010/2011 -   Cliquez ici pour l'article

Histoire n°2: Daniel SANCHEZ Entraîneur du Tours FC 2007/2008 -
Cliquez ici pour l'article

 

Dernières news

CONVOCATION EQUIPE DE FRANCE U17

SELECTION NATIONALE U17Stage CNFDu 18 au 21 août...

CALENDRIER DE REPRISE 2014/2015

CALENDRIER REPRISE SAISON 2014/2015Mardi 15 juille...

Reprise CFA 2 en photos

Mardi 15 juillet 2014, était donné le coup d'envoi...